Atelier de Formation d’Entraide et de Réentraînement à l’Emploi

Présentation et historique de l’AFERE

Créée en 1993 par l’ACEPT et le Secours Catholique, l’AFERE est une association de loi 1901, à but non lucratif.

Objectif et missions

L’association permet à des personnes en difficultés d’insertion professionnelle de retrouver un rythme de travail, de prendre confiance et d’acquérir des compétences professionnelles transférables.

L’objectif principal est d’accompagner les personnes dans la construction de leur projet professionnel.

Objectif et missions

L’association permet à des personnes en difficultés d’insertion professionnelle de retrouver un rythme de travail, de prendre confiance et d’acquérir des compétences professionnelles transférables.

L’objectif principal est d’accompagner les personnes dans la construction de leur projet professionnel.

L’AFERE en chiffres

CDDI

Places RSA

Places ASS / CLD*

L’AFERE dispose d’environ 36 postes de salariés polyvalents en CDDI (Contrat à Durée déterminée d’Insertion) répartis sur les 3 chantiers situés à Périers, Coutances et Carentan, soit 12 postes par site.

Une répartition sujette à changement tous les ans en fonction des conventionnements accordés par les différents organismes financeurs (Etat, Département et Fond Social Européen).

* 18 places ASS / CLD / JEUNES et TH 

L’AFERE, c’est aussi 5 boutiques solidaires dans la Manche

Ces boutiques Solidaires permettent A TOUS de se vêtir après l’acquisition d’une carte d’adhérent vendue 3€ pour l’année.

Les personnes en difficultés peuvent se rapprocher du Secours Catholique et/ou des organismes sociaux afin d’obtenir un bon d’achat de vêtements

Les collectes de dons se font auprès des particuliers généreux.

L'AFERE a été créée en 1993 par le Secours Catholique avec le soutien de

L’AFERE est financée par le programme opérationnel FSE « Emploi et inclusion en métropole ». Le Programme opérationnel national pour l’emploi et l’inclusion en Métropole est le programme le plus doté en crédits du Fonds Social Européen. Il est géré par le Ministère en charge de l’emploi. Une partie des crédits (20%) est gérée par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, les 80% restant sont gérés par les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Lire plus...