L’accompagnement socio professionnel

Dès l’accueil, l’accompagnement socioprofessionnel s’articule autour de différentes phases du parcours du salarié dans le chantier d’insertion par la mise en oeuvre de procédures et d’outils de suivi et d’évaluation du personnel afin de construire leur parcours d’insertion et leur sortie vers l’emploi durable.

Un parcours en trois phases

Cet accompagnement socioprofessionnel comporte 3 phases qui sont prévues lors du passage du personnel en insertion

La phase d'accueil

entretien d’embauche, bilan des attentes du salarié

Actions d'insertion

Contrat d’objectifs fixé pour 6 mois, entretiens individuels réguliers.

Sortie du dispositif

Une fois le projet défini et en fonction de l’orientation de chaque salarié, 3 démarches sont envisageables

La sortie du dispositif

  • Le retour à l’emploi direct (candidatures spontanées et/ou réponse à des offres d’emploi),
  • Un parcours de formation
  • La mise en relation avec les partenaires adaptés en cas de problème à résoudre avant l’emploi.

Chaque salarié quitte le chantier avec une attestation de compétences et 10 CV.

L’avancée des projets professionnels est en fonction de la volonté du salarié en insertion.

Des formations organisées tout au long de l’année

Une adaptation aux postes de travail est réalisée pour chaque salarié en insertion sur les différents ateliers.

Selon le projet professionnel du salarié, des formations spécifiques peuvent être mises en place individuellement : CACES R389, sauveteur, secouriste du travail, intégration de pré-qualification ou qualification, formation sur des modules spécifiques de pré-qualification ou qualification…

Afin de financer ces formations externes et en fonction du statut du salarié des aides peuvent être sollicitées :

  • OPCA : Uniformation
  • Le CIF CDD
  • Le Compte Personnel Formation (CPF)
  •  Pôle Emploi

Dans tous les cas, l’AFERE œuvre au mieux afin de financer les projets de formations préalablement validées par des périodes d’immersion et par Pôle Emploi.

La période d’immersion : les stages

Les Périodes d’immersion correspondent à des stages.

Celles-ci sont effectuées afin de valider un projet professionnel ou bien afin de découvrir un métier (vérification de l’attente du salarié en fonction de la réalité de cet emploi). Mais aussi elles peuvent permettre de faire prendre conscience au salarié de la non faisabilité de son projet professionnel ce qui permet alors de pouvoir travailler un autre projet plus en adéquation avec ses contraintes (familiales ou de santé).

Les périodes d’immersion peuvent être effectuées dans différents types de structures et dans tous les secteurs d’activités, toujours en fonction du projet professionnel du salarié en insertion.

Ces périodes nécessitent de trouver un lieu d’accueil pour le salarié. Ensuite deux types de conventions sont mises en place pour fixer le cadre du stage entre la structure accueillante, le salarié et l’AFERE.

Un suivi et un bilan sont effectués pendant cette période d’immersion afin de valider le projet professionnel.

Les salariés en insertion peuvent effectuer des périodes d’immersion jusqu’à 25% de la durée de leur contrat, ce qui leur permet de découvrir différents secteurs d’activités ou différentes branches d’un secteur d’activité.

L'AFERE a été créée en 1993 par le Secours Catholique avec le soutien de

L'AFERE est financée par le programme FSE + "emploi, inclusion, jeunesse et compétences". Le Programme opérationnel national pour l’emploi et l’inclusion en Métropole est le programme le plus doté en crédits du Fonds Social Européen. Il est géré par le Ministère en charge de l’emploi. Une partie des crédits (20%) est gérée par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle, les 80% restant sont gérés par les Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Lire plus...